12 avril 2011

Dieu, ma joie et mon allégresse

« Dieu, ma joie et mon allégresse » (Psaume. 43:4) Récemment, j’entendais un animateur de radio dire: « Vendredi, ça se dit si bien! J’aime ce mot. C’est notre mantra. » Et il continuait en se plaignant qu’il n’y a que la fin de semaine qui importe, surtout le vendredi, le reste de la semaine devant être endurée, etc… Il n’est pas le premier à vomir ce genre de plaintes; c’est un murmure très répandu. Mais que c’est triste! Je pense au psalmiste qui dit: « Dieu, ma joie, mon allégresse, » Lorsque Dieu est notre joie et notre allégresse, on goûte à un bonheur non pas d’un instant, d’un jour ou d’une fin de semaine, mais à un bonheur continuel. Dieu veut être notre joie et notre allégresse. Satan, lui, est le destructeur de tout ce qui s’appelle vraie joie, vrai bonheur, vraie paix. Il est le roi du mécontentement, des murmures et du mal-être. Faisons donc de Dieu notre joie et notre allégresse.

Posté par 5555555555 à 16:59 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Dieu, ma joie et mon allégresse

Nouveau commentaire